La bataille des géants : Chine contre Etats-Unis ?

Indosuez Wealth Management a organisé mardi 23 mai sa conférence trimestrielle CIO Quarterly Brief.   Réunis autour d’Alexandre Drabowicz (Chief Investment Officer), différents experts d’Indosuez et d’Amundi ont confronté leurs vues dans le cadre d’une  battle  sur la thématique «  La bataille des géants : Chine contre Etats-Unis.».

01 juin 2023

Voici ce qu’il faut en retenir :

Perspectives économiques et marchés

  • Compte tenu de résultats très positifs des entreprises américaines, du faible taux de chômage et des données robustes du PIB, nous prévoyons une contraction de courte durée aux Etats Unis et une inflation supérieure à la cible de 2 % d'ici la fin de l'année.
  • En termes d’investissements, les risques politiques et géopolitiques en Chine l’emportent sur le potentiel économique.
  • Les anticipations et les attentes sur la Chine ont, parfois, été surdimensionnées. Nous restons néanmoins confiants dans nos prévisions de croissance, autour de 5,6%.
  • Il y a un an, l’Europe ne semblait pas attractive pour les investisseurs. Aujourd’hui, ce sont les marchés boursiers européens qui performent le mieux. La situation se retrouve en Chine : les investisseurs sont actuellement extrêmement pessimistes, comme le montrent les cours boursiers. Mais cela pourrait vite évoluer.

Transition énergétique

  • Aux États-Unis, la transition énergétique devrait se poursuivre à un rythme encore modeste en comparaison avec l’Europe et la Chine.
  • En Chine, la transition énergétique est une priorité absolue dans l’agenda économique et stratégique. A titre d’exemple : la part des véhicules électriques représente 26 % des nouvelles voitures vendues en Chine (versus 7 % aux Etats-Unis)
  • Toutefois, en matière de transition énergétique, il faut plutôt raisonner d’un point de vue mondial et non pas pays par pays. Et la Chine fait partie de la solution globale
  • Même si l’hydrogène a été identifié comme un élément-clé pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, le cœur de la transition énergétique reste la production d’énergie renouvelable (éolien, solaire, hydraulique…)

Intelligence artificielle (IA)

  • Il n’y a pas qu’un seul modèle d’IA tel que ChatGPT. Imaginer qu’une IA particulière prenne le dessus sur les autres est assez saugrenu. Il y aura plusieurs acteurs sur le marché et plusieurs vainqueurs.
  • Bien utilisée, l’IA permettra de combiner le meilleur des deux mondes : une hausse de la productivité, via l’automatisation de certains processus, et une baisse des coûts.
  • La question n’est pas de diviser le monde entre démocratie ou dictature numérique, mais plutôt de savoir comment faire venir l’IA au sein de la démocratie. Cela se fera grâce à la régulation et à de meilleures pratiques au sein des entreprises qui fournissent de tels services.
  • Les possibilités d’investissement dans des entreprises « pure players » actives dans l’IA restent limitées : elles sont peu nombreuses et pas très liquides, donc très volatiles, et leur business model reste souvent encore à définir.

 

01 juin 2023

À lire aussi

No time to land

[#ExpertsTalk] Perspectives d'investissement : que nous réserve 2024 ?

[#ExpertsTalk] La gouvernance familiale, un outil pour préparer l’avenir